L’excellence opérationnelle : 10 principes fondamentaux

shingo excellence opérationnelle
Partagez l'article

En faisant quelques recherches sur le sujet, je suis tombé sur le « Shingo Institute » qui chaque année, décerne une récompense pour l’excellence opérationnelle appelée le prix Shingo. Un nom original, non ?

Le prix est basé sur la culture d’entreprise, les résultats de l’entreprise et la façon dont chaque employé applique les 10 principes directeurs du modèle Shingo. 

 

Retour sur l’excellence opérationnelle

 

Lorsqu’on compare par exemple deux entreprises d’un même secteur, l’entreprise qui exécutera le mieux la stratégie obtiendra de meilleurs résultats. L’excellence opérationnelle peu aussi être interprétée comme de l’ «excellence en exécution stratégique».

Certaines méthodes de management ou démarches tels que le modèle EFQM, le lean, le six sigma, sont bien connues. L’excellence opérationnelle qui repose sur la mise en œuvre d’un système de gestion et sur une culture de la discipline opérationnelle peut être appliquée plus spécifiquement aux fonctions vente et marketing.

À lire : Qu’est-ce que l’excellence opérationnelle ? 

 

Voici un aperçu plus approfondi de chacun de 10 principes directeurs du modèle Shingo :

 

Principe n° 1 : Respecter chaque individu

 

Le modèle insiste sur le fait que, puisque chaque personne a de la valeur et du potentiel, elle mérite le respect. Cependant, il ne suffit pas d’avoir du respect pour les autres ; vous devez également leur témoigner ce respect.

 

L’une des meilleures façons de faire preuve de respect envers vos employés est de les impliquer dans toute amélioration nécessaire de leur service pour les aider à se sentir plus autonomes et motivés pour contribuer aux changements de manière positive.

 

Pour en savoir plus sur la manière de créer une culture de l’excellence opérationnelle qui implique chaque employé, du PDG au personnel de l’atelier, renseignez vous sur la méthode kaizen.

 

Principe n° 2 : diriger avec humilité

 

Les dirigeants doivent toujours faire preuve d’humilité. Après tout, les meilleures améliorations surviennent lorsque les gens reconnaissent leurs lacunes et cherchent une meilleure solution. L’humilité implique une volonté d’écouter et d’accepter les suggestions de chacun, indépendamment de la position ou du statut de cette personne au sein de l’entreprise.

Pour en savoir plus : Qu’est-ce que l’excellence opérationnelle ?

 

Principe n° 3 : rechercher la perfection

 

Cette étape du modèle suscite souvent une certaine résistance, car la plupart des gens s’empressent de souligner que la perfection n’est pas possible. Si la perfection peut sembler inaccessible, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas la rechercher.

 

En plaçant la barre haute, vous créez un état d’esprit différent au sein de votre organisation. Lorsque vous êtes confronté à un problème, cherchez des solutions à long terme et essayez toujours de simplifier votre travail sans compromettre la qualité du résultat.

 

Principe n° 4 : adoptez la pensée scientifique

 

L’innovation naît de l’expérimentation et de l’apprentissage constants. Il est donc toujours utile de savoir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. En explorant systématiquement de nouvelles idées, vous pouvez encourager les employés à faire de même sans craindre l’échec.

 

Principe n° 5 : se concentrer sur le processus

 

Lorsque les choses vont mal, on a tendance à vouloir rejeter la faute sur les autres. Dans de nombreux cas, cependant, le problème est enraciné dans le processus, et non dans la personne. En effet, même les meilleurs employés ne peuvent pas toujours produire des résultats idéaux avec un mauvais processus.

 

Lorsqu’une erreur se produit, plutôt que de pointer immédiatement du doigt les employés concernés, évaluez dans quelle partie du processus l’erreur s’est produite. Une fois que vous le saurez, vous pourrez faire des ajustements pour essayer d’obtenir les résultats que vous souhaitez.

 

Principe n° 6 : assurer la qualité à la source

 

Une qualité élevée ne peut être obtenue que si chaque partie du processus est effectuée correctement. Il peut être utile d’organiser les zones de travail de manière à ce que les problèmes potentiels soient immédiatement visibles. Lorsqu’une erreur se produit, arrêtez immédiatement de travailler pour corriger l’erreur avant de continuer.

 

Principe n° 7 : Valoriser l’exécution des tâches

 

L’objectif de toute organisation est de fournir une valeur maximale à ses clients. Pour cette raison, vous devriez éviter d’adopter une vision étroite. Les entreprises doivent s’assurer que le processus et le flux de travail sont continus, car les interruptions créent du gaspillage et des inefficacités.

 

Principe n° 8 : penser de manière systématique

 

Dans un système, il y a de nombreuses parties interconnectées qui fonctionnent ensemble. Il est important de comprendre la relation entre chacune de ces parties, car cela vous aidera à prendre de meilleures décisions. Vous devez éviter d’adopter une vision étroite de votre organisation et vous débarrasser de tous les obstacles qui interrompent la circulation des idées et des informations.

 

Principe n° 9 : communiquer les objectifs avec constance

 

Les employés doivent être informés des objectifs et de la mission de l’organisation dès le premier jour. Mais cela ne doit pas s’arrêter après le premier jour. Vous devez continuer à mettre l’accent sur ces objectifs et ces principes chaque jour.

 

Chaque employé devrait connaître et comprendre avec certitude pourquoi l’organisation existe, où elle va et comment elle y parviendra. Le fait de savoir cela les aidera à aligner leurs propres actions et objectifs sur ceux de l’entreprise.

 

Principe n° 10 : créer de la valeur pour le client

 

Pour créer de la valeur pour le client, vous devez comprendre ce dont le client a besoin. La valeur est simplement ce pour quoi cette personne est prête à payer. Les organisations doivent continuer à travailler pour comprendre les besoins et les attentes de leurs clients. Une organisation qui cesse de créer de la valeur pour le client n’est pas viable à long terme.

 

Un système au service de l’excellence

 

En conclusion, l’excellence opérationnelle s’applique à diverses fonctions de l’entreprise mais exige la collaboration et l’implication des vos employés. Elle ne peut pas se réaliser sans efforts additionnels et sans le développement d’une culture de l’excellence.

 

Partagez l'article